140714 Pamukkale et Aphrodisias

Après avoir dit au revoir aux Hédonistes nous prenons la route de Pamukkale, ce lieu qui nous avait tant fasciné Jean et moi il y a une quinzaine d’années. On se souvient encore avoir marché sur ces travertins et ces cascades de calcaire, avec les reflets du coucher de soleil sur l’eau.

Bon, en arrivant par le bas du site la vue sur cette grosse masse blanche au milieu de la nature verte est toujours impressionnante et on peut encore admirer ces cascades blanches figées pour toujours.

P7152129

P7142013

P7142015

Mais quelle déception quand on découvre la nouvelle version du site !! On n’y accède que par le bas qui a été aménagé de bassins artificiels qui font la joie des enfants car on peut y patauger dans l’eau chaude.

P7142030

P7142036

P7142040

P7142044

P7142048

 

P7142054

P7152059

P7152065

P7152066

P7152071

P7152076

Malheureusement il n’est plus possible de marcher sur le site naturel, et pour cause !! L’eau ne s’y déverse plus, les travertins sont asséchés et seraient détruits par les touristes si on les piétinait. Car l’eau a maintenant bien mieux à faire que de sculpter cette œuvre d’art de dame nature, elle doit alimenter les piscines pour touristes en contrebas et des canalisations détournent l’eau de chaque côté du site !! C’est écœurant de voir que ce site n’a pas pu être protégé !!!

P7152081

P7142022

Nous profitons quand même de la vue d’en haut pour attendre le coucher de soleil, et surtout pour faire la connaissance de Mathilde, Gabriel et Maxime.

P7152091

P7152093

P7152107

P7152111

Ils sont étudiants en médecine, viennent de passer le concours de fin de 6e année et Gabriel se pose beaucoup de questions quant au choix de sa spécialité : médecine générale ou pédiatrie ! Du coup on se met à papoter tous les 4 et on rejoint Jean et les enfants au camping-car à 21 heures !! Heureusement Nathan est en train de préparer la salade composée et on les invite à diner. Soirée à l’étroit mais excellente !! Encore une rencontre comme on les aime tant dans ce voyage !!

P7152119

P7152120

P7152122

Nous profitons de notre détour par Pamukkale pour aller visiter Aphrodisias, site archéologique pour lequel nous allons tous avoir un vrai coup de cœur !!!

Mais un petit incident se produit alors que nous sommes sur la route : tout à coup on entend un énorme bruit avec l’impression de trainer quelque chose sous le camping-car. On s’arrête en catastrophe pour découvrir… que notre deuxième réservoir d’eau a essayé de nous quitter !!!

Bon les sangles étaient prévues pour deux fois son poids mais l’une d’elle n’a pas dû aimer les cahots du voyage !! Heureusement le réservoir n’est pas cassé, et, positivons, nous sommes sur une route tranquille, avec une grande place sur le bas-côté et c’était l’heure de la pause déjeuner ! Ça aurait été plus compliqué de nuit ou sur l’autoroute !! Du coup Jean nous fait une réparation illico presto qui nous permet de repartir sans souci. On verra pour les finitions en France, plus besoin de 2 réservoirs sur cette fin de voyage !!

P7152130

P7152131

Nous allons donc pouvoir profiter tranquillement d’Aphrodisias et il nous faut bien tout l’après-midi pour en découvrir tous les trésors !!

P7152150

Cette cité, datant du 6e siècle avant Jésus Christ fut une ville florissante et une grande école de sculpture qui a laissé de nombreux chefs d’œuvre que nous pouvons admirer au musée. Une grande fresque est en l’honneur de C. Julius Zoilos, qui en 40 avant JC, revint dans cette ville dont il était natif, plein de la confiance de l’empereur Auguste, alors qu’il avait auparavant vécu une grande partie de sa vie comme esclave. C’est grace à lui que fut construit le temple d’Aphrodite, le théâtre et l’agora.

P7152143

D’autres sculptures nous montrent les notables de la ville, avec des détails rigolos sur la mode capillaire de l’époque ou le fait de ne pas bien se raser !

P7152145

P7152148

Mais surtout des scènes de la mythologie sont remarquablement représentées et comme nous en sommes devenus férus c’est un plaisir de reconnaitre les scènes dont nous connaissons les histoires : Agrippine couronnant son fils Néron qui se fera un plaisir de l’assassiner (bon, là on a lu les explications !)

P7152155

Achille soutenant la reine des Amazones dont il tombe amoureux alors qu’il vient de la tuer ;

P7152185

Bellérophon et Pégase

P7152172

Aphrodite et un de ses amoureux.

P7152179

Mais une de nos histoires préférées est celle de Prométhée, titan ayant façonné les hommes avec de la glaise qui, puni par Zeus, se faisait sans cesse dévorer le foie par un aigle jusqu’à ce qu’Hercule avec sa peau de lion vienne le délivrer.

P7152170

Nous nous baladons ensuite dans le site où il n’y a presque personne, et c’est une jolie balade en pleine nature.

P7152258

P7152259

S’il ne reste que quelques colonnes du temple d’Aphrodite,

P7152228

P7152229

on peut par contre admirer en détail le portail qui y menait car il n’en manquait presque aucune pièce.

P7152203

P7152206

P7152213

P7152194

Mais ce qui est surtout impressionnant c’est le stade, le plus grand et le mieux conservé du monde antique. Long de 270 mètres il pouvait accueillir jusqu’à 30 000 personnes et on imagine sans peine les viva de la foule encourageant les athlètes quand on descend dans son centre !

P7152216

P7152219

P7152225Jean en plein rêve de gloire

Le bouleutérion est également très bien conservé et on en fermant les yeux on entend encore les notables de la ville y parlementer sous les statues des hauts dignitaires que nous avons admirées dans le musée. D’ailleurs les sièges encore en place semblent très confortables !!

P7152245

P7152241

P7152239

Nous finissons la balade avec les thermes et l’agora, place immense et cœur de la ville.

P7152251

P7152253

P7152257

Mais deux jolies surprises finissent la visite : toutes ces corniches à têtes sculptées aux émotions et grimaces si variées,

P7152267

P7152275

et le Sébastéion, sanctuaire religieux où les empereurs étaient représentés comme des Dieux.

P7152281

P7152286

Après une telle visite, c’est sûr, nous ne visiterons pas Ephèse, dont la bibliothèque est magnifique mais qui nous avait surtout laissé le souvenir de hordes de touristes.

Nous passons nos derniers jours en Turquie à remonter la côte est, au rythme des baignades, des parties de pêche, et des dîners sur des pontons déserts, avec une agréable pause dans le port de Foça.

P7162296

P7162299

P7162302

P7172306

P7172319

P7172323

P7172329

P7172335

P7182342

P7182344

P7182347énooorme pêche

Nous prenons ensuite la direction de la Grèce en prenant le bac à Canakkale.

P7182351

P7182352

P7182356

P7182361dernière mosquée du voyage!!

Nous n’irons pas non plus revoir la merveilleuse Istanbul, par manque de temps mais aussi parcequ’une grande ville est toujours compliquée avec le camping-car et que les enfants ont déjà eu leur compte de mosquées et de musées. Après un an avec nos enfants on a envie d’y revenir en amoureux, avis aux nounous éventuelles !!!

 

 

 

 

 

Catégories: Non classé, TURQUIE | 3 Commentaires

140709 Les hédonistes

Une journée de route nous attend car nous avons décidé de bifurquer vers la plage et Antalya. Nous irons même encore plus loin que prévu car nous recevons un mail des Hédonistes qui sont à Cirali et nous proposent de les rejoindre. Cela fait plusieurs mois que nous sommes en contact avec ces voyageurs qui terminent un tour du monde de 2 ans et demi. Sébastien nous a souvent donné des tuyaux précieux pour des bivouacs de rêve ou les shippings vers Dubaï et l’Iran. Nous avons donc hâte de les rencontrer !!!

Et effectivement le courant va super bien passé entre Armand le tonico-rigolo et les garçons, malgré quelques petites disputes masculines !

P7101865

P1230950

Quand à Lise, elle va complètement craquer pour la douce Léa !

Pour notre première soirée ensemble nous allons dans un site assez incroyable : les chimères. Sur une colline, des émanations de gaz naturel s’enflamment et permettent un barbecue pour le moins original !!

P1230960

P7101890

P1230953

P7101871

P1230974

P7101880

P1230964

P1230970

Nous allons prendre avec plaisir le rythme hédoniste pour quelques jours : plage, barbecue, lecture,  jeux et poteries pour les enfants ; et apéro et bavardages sans fin avec Isabelle et Sébastien. Leurs souvenirs d’Amérique nous laissent rêveurs et nous donnent des fourmis dans les jambes !!!

P1240013

P7111923

P1230988

P1230989

P1230997

P7111910

P7111919

P7111926

P7111927

P7111928

P7121932

P7121935

Tout cela au milieu des cigales qui viennent muer dans nos camping-car

P1240008

Nous finissons notre séjour auprès d’eux avec la visite de Myra, cité lycienne datant du 4e siècle.

Les Lyciens, probablement d’origine crétoise, étaient un peuple fier, de lignée matriarcale, ayant leur propre langue et leur propre monnaie. Ce fut le dernier peuple de la région à se soumettre à l’empire romain.

P7131936

P7131937

P7131941

P7131977

Au pied des tombeaux rupestres un grand théâtre est encore debout, qui sert de plage aux touristes russes qui s’y mettent en maillot de bain pour bronzer ! Hallucinant !!

P7131948

P7131949

P7131955

P7131958

P7131962

Catégories: Non classé, TURQUIE | Commentaires fermés sur 140709 Les hédonistes

140708 Caravansérail et volcan

Nous repartons en direction de Konya avec une pause au caravansérail de Sultanhani. Construit en 1229, c’est le plus grand d’Anatolie. Les caravansérails étaient construits tout le long de la route de la soie, espacés de 40km, distance parcourue par un chameau en une journée. Les voyageurs étaient protégés la nuit par les murailles et pouvaient repartir le lendemain, avec parfois un chameau offert !

P7081739

P7081715

P7081709

Au centre du caravansérail se tient le lieu de prière, alors que les chameaux étaient abrités pour la nuit sous les hautes voutes au fond.

P7081738

P7081736

P7081729

P7081723

Comme nous sommes arrivés la veille au soir nous avons passé la nuit dans un camping proche pour quelques euros. Le propriétaire parlant français a surtout voulu nous montrer ses tapis à vendre mais ce qui a vraiment retenu notre attention c’est une affiche d’un volcan à double cratère situé à quelques dizaines de kilomètres. Le lieu a l’air très beau et ce n’est pas tous les jours  qu’un volcan a subit 2 éruptions successives, créant un petit cratère au centre du premier. Alors forcément on a envie de modifier notre route pour aller voir !!

P7081855

En route nous traversons une belle campagne, avec des villages typiques et des tracteurs à rallonge !

P7081761

P7081766

P7081772

P7081775

P7081777

Nous faisons aussi une halte pour admirer les chiens de prairie qui prolifèrent par ici. Quand ils sont inquiets ils battent de la queue pour prévenir les copains. Très rigolo !

O

O

O

O

Arrivés au volcan, nous ne serons pas déçus !!

P7081849

P7081783

P7081785

P7081786

Il n’y a presque plus d’eau au fond du grand cratère mais ce qui en reste est rouge, nauséabond et plein de cristaux de sels ; c’est surprenant !!

P7081789

P7081787

Le cratère à sec nous offre du coup la possibilité de grimper au sommet du petit cratère central. Les billes de lave roulent sous nos pieds ce qui rend la grimpette difficile !!

P7081795

Les filles s’arrêteront à mi-pente mais les garçons courageux grimpent au sommet et jouissent d’une vue fabuleuse !!

P7081796

P7081809l’intérieur du petit cratère

P7081815

P7081820

P7081833

P7081837

P7081841

Après que Jean ait aidé des Turcs ensablés au fond du grand cratère nous reprenons un peu la route et dinons dans un champs de tournesols.

P7091859

 

Catégories: TURQUIE | 1 Commentaire

140606 Entre vallées rose et rouge

Nous allons passer nos deux derniers jours en Cappadoce à en découvrir ses belles vallées, pleines de surprises.

Après un barbecue au feu de sarments dont nous commençons à bien prendre l’habitude, c’est parti pour 4 heures de balades dans la vallée rose.

P7061276

Dès le début de la balade les paysages sont grandioses, faits de petits passages dans les roches comme nous les aimons !

P7061281

P7061287

P7061290

P7061292

P7061299

Puis nous arrivons à une petite passerelle en bois qui donne accès à une église rupestre.

P7061305

P7061324

Si on grimpe à gauche on accède aux pigeonniers et à la vue sur la vallée que nous venons d’emprunter,

P7061314

P7061319

P7061317

P7061321

mais si on monte les marches en face, on découvre.. une cathédrale aux piliers creusés dans la roche : juste inimaginable !!

P7061307

P7061311

Puis nous reprenons notre balade pour passer au milieu de roches à la gamme chromatique incroyable : du blanc, du rose et du jaune !

P7061328

P7061337

P7061351

P7061353

P7061360

P7061367

Partout se cachent d’autres églises parfois encore décorées de jolies peintures.

P7061374

P7061377

P7061378

Sur la dernière heure de balade les paysages deviennent sublimes et l’aventure est au rendez-vous : descente à l’aide d’une corde ; passages sur des corniches où il ne vaut mieux pas regarder en bas !!

P7061381

P7061389Jean est dans l’église à droite

P7061394

P7061397

P7061402

P7061409

P7061411

P7061416

P7061417

P7061426

P7061428

Nous redescendons finalement dans la plaine retrouver le camping-car.

P7061438

P7061437

P7061441

P7061445

P7061462

P7061468

P7061470

Après avoir admiré la vallée de Göreme, le bivouac se fera entre la vallée blanche (l’entrée de la vallée de l’amour) et le village pittoresque d’Uçhisar.

P7061476

P7061481

P7071487

P7071490

P7071504

P7071526

Le lendemain matin j’entends passer sur les sentiers qui nous entourent les voitures des montgolfières. Cela mérite bien un dernier lever de bonne heure vu le spectacle dont je ne me lasse pas !!

P7071528

P7071532

P7071535

P7071536

Aujourd’hui nous partons à l’assaut de la vallée rouge.

P7071575

P7071578

P7071587

Là encore la balade nous offre des paysages somptueux et des sensations fortes, avec échelle raide à grimper et sentiers abruptes à descendre !

P7071586

P7071599

P7071612

Nous allons en effet descendre tout au fond de la vallée aux parois escarpées.

P7071613

P7071619

P7071624

P7071625

P7071626

P7071629

P7071634

Après 2 heures de marche la fatigue se fait un peu sentir d’autant plus que la balade de la veille se rappelle à nos mollets. Du coup Jean et Nathan décident de trouver un raccourci pour rejoindre la vallée rose et la route du retour… bon, pas si simple… et quand Nathan glisse et se fait peur ils décident d’écouter la voix de la raison (la voix qui n’a aucun sens de l’aventure selon Jean), c’est-à-dire MOI, et de prendre le sentier classique.

P7071637

P7071644

P7071645

P7071651

P7071653

Nous nous retrouvons au sommet de la vallée rose, à contempler de haut les chemins empruntés la veille, juste fabuleux !!

P7071662

P7071663

P7071674

La fin de la balade se fait entre vallée rose à notre gauche

P7071673

P7071686

P7071670

et vallée rouge à notre droite.

P7071682

P7071700

P7071702

Nous sommes complètement sous le charme de la Cappadoce. Il faut pourtant se raisonner et reprendre la route qui est encore longue jusqu’à la France !

Catégories: Non classé, TURQUIE | 1 Commentaire

140705 Cappadoce entre ballons et amour

Ce matin un réveil en fanfare nous attend à 7 heures 30 du matin !

Tout à coup nous entendons des voitures arriver ; les portes claquent, les hommes courent et crient. Jean se lève et voit par la fenêtre de la salle de bain une montgolfière atterrir en catastrophe à 3 mètres du camping-car, dans les cris de ses passagers qui ont vraiment dû nous voir de très près !! L’équipe au sol est arrivée in extrémis pour retenir la nacelle et éviter qu’elle nous percute ! Les hommes font signe à Jean qui a juste le temps de démarrer le camping-car et de se pousser car l’énorme ballon s’effondre à l’emplacement où nous étions.

P7051031

P7051043

Mais les émotions ne sont pas finies car ce matin il y a du vent, et si les pilotes maitrisent à peu près l’altitude, ils ne maitrisent plus grand-chose à la direction et les montgolfières foncent dans notre direction les unes après les autres !

Une deuxième arrive et se dirige dangereusement vers les rochers juste derrière nous mais va in extremis les éviter pour se poser en catastrophe dans les vignes voisines.

P7051045

P7051047

Mais nous allons avoir une grosse frayeur peu après : deux montgolfières arrivent à vive allure et c’est un miracle qu’elles ne se percutent pas entre elles, mais elles foncent encore sur nous !!

P7051050

P7051052

On court pour remonter à toute allure dans le camping-car et avancer. Jean voit dans son rétroviseur la première atterrir juste derrière nous, mais la 2e a disparu de notre champ visuel ; est-elle en train de tomber sur nous ??

P7051054

P7051061

P7051062

Ouf ! Quelques secondes plus tard nous la voyons apparaitre sur notre droite et se poser brutalement quelques centaines de mètres plus loin !

P7051055

On peut dire que toute la famille est bien réveillée et nous profitons encore une fois du spectacle des montgolfières dans le ciel. Mais si nous avions vécu ce réveil avant notre vol je ne suis pas sûre que nous l’aurions fait !!!

P7051037

Nous allons passer la matinée dans le village d’Urgup où se tient un grand marché. Ici on vent toutes sortes d’épices et de condiments séchés, et même des sangsues. Mais nous sommes plutôt traditionnels et venons chercher fruits et légumes. Depuis l’Iran on continue de se régaler de grosses cerises à 1 ou 2 euros le kilo. On n’en a jamais autant mangé de notre vie !! Sans parler des abricots et des fraises qui sont aussi délicieux !

P7051086

P7051087

P7051089

P7051090

P7051091

L’après-midi nous nous arrêtons dans plusieurs sites plutôt touristiques mais avec de très belles cheminées de fées et toujours des possibilités d’escalade !

P7051096

P7051097le chameau

P7051098

P7051100

P7051102

P7051107

P7051123

P7051130

P7051147

P7051155

P7051157

P7051160cherchez les grimpeurs…

P7051161

P7051165et maintenant il faut redescendre

P7051173

P7051183

P7051188

P7051190
Mais nous finissons la journée dans un site grandiose où nous sommes presque seuls : la vallée de l’amour !!

P7051214

On se demande bien pourquoi cette vallée porte ce nom !!!

P7051212

P7051224

Du coup les garçons y ont des rêves de grandeur !!

P7051229

En fin de balade nous faisons la connaissance d’une sympathique famille canadienne : Lorie, Simon et leurs enfants Ailey et Benjamin.

P7051224

P7051231

P7051233

P7051239

P7051243

P7051255

P7051259

Nathan et Clément leur apprennent à trouver des onyx noirs. Le courant passe si bien que nous allons passer une délicieuse soirée avec eux à manger la spécialité de la région : des ragouts cuits au feu dans des pots de terre.

P7061274

P7061268

P7061267

Ils aiment voyager et vivent en ce moment à Dubaï où ils travaillent pour l’ambassade canadienne ; du coup les sujets de conversation ne manquent pas !!!

Catégories: Non classé, TURQUIE | 1 Commentaire

140703 La Cappadoce, une histoire de ballons…

Nous avons trouvé un bivouac sympa au pied d’une ancienne église, au milieu des vignes…

P7030464

P7030474

enfin nous pensions être tranquilles jusqu’à ce que Jean et moi soyons réveillés à 5 heures du matin par des bruits de moteur. On pense au début que les vignerons sont venus traités leurs vignes mais quand nous ouvrons la fenêtre, surprise : des montgolfières se préparent à décoller à quelques mètres du camping-car et le bruit provient en fait des gros ventilateurs qui servent à les remplir d’air !

P7030479

P7030485

Le spectacle est sublime et nous en parlons aux enfants au réveil. Nathan nous dit à quel point il aimerait monter dedans mais ajoute d’emblée qu’il sait que c’est trop cher et que ça ne fait rien !

Mais ce qu’il ne sait pas encore c’est que nous avons bien tenu notre budget voyage et que nous avons bien l’intention de nous envoler nous aussi !!

Nous commençons tranquillement la visite de la Cappadoce par le site de Zelve. Ce fut une grande ville  et un centre religieux important entre le IXe et le XIIIe siècle. Et les derniers habitants n’en ont été chassés qu’en 1952, les lieux étant devenus trop dangereux suite à des éboulements.

La balade est belle et c’est saisissant d’imaginer toute une vie ici.

P7030509

P7030526

P7030543

P7030545

P7030560

On se faufile dans les petits passages pour tout découvrir.

P7030556

P7030563

Il y a encore les églises avec leurs tombeaux où on peut se cacher (!!),

P7030504

P7030539

P7030540

la mosquée,

P7030571

P7030573

les habitations,

P7030579

P7030590

et  même l’endroit prévu pour fouler les raisins au pied afin d’en récolter le jus pour le vin.

P7030517

Ce qui est aussi joli ce sont les pigeonniers qui ornent les falaises, décorés de la roue de la fortune qui symbolise la rotation du monde, de l’arbre de vie qui ouvre le passage dans l’au-delà, ou de la grenade signe d’abondance et de fertilité.

P7030583

A midi nous retournons à notre bivouac pour un barbecue d’homme des cavernes, puis nous prenons la direction de Göreme.

P7030596

P7030599

Nous allons y visiter le site des églises rupestres. C’est un site pour le moins touristique mais nous avons la chance de le visiter à un moment calme. Les photos y sont normalement interdites car de nombreux touristes ne respectaient pas la consigne de ne pas mettre de flash, sauf que les gardiens vont souvent faire un tour. On en profite pour faire quelques jolies photos, sans flash bien sûr, ce qui n’est pas le cas des gens autour de nous. C’est comme pour les tortues en Oman, la bêtise de certains pénalise tout le monde !

C’est assez incroyable de penser que des hommes ont creusé autant d’églises en un même lieu.

P7030612

P7030634

Ils y vivaient dans des monastères et on peut encore voir les grandes tables et bancs en pierre.

P7030661

Sur les murs des églises, on retrouve peintes les scènes de la vie du Christ ;

P7030630

P7030649

la nativité,

P7030647

le chemin de croix,

P7030657

la cène,

P7030658

la transfiguration avec Jésus toujours reconnaissable à sa croix dans son auréole entouré d’Elie le prophète et de Moïse la loi, avec à ses pieds les 3 apôtres présents : Jacques, Jean et Pierre.

P7030633

ou l’ascension.

P7030650

Il y a même des squelettes de moines dans l’église sainte Catherine !!!

P7030640

Le soir nous allons dormir au Kaya camping, conseillé par Nicolas Oudin. En plus de sa piscine dont nous allons largement profité, ils organisent des vols en montgolfières à prix correct et sont réputés pour leur niveau de sécurité, formant les pilotes de la région.

La vue sur la vallée depuis notre emplacement est sublime et les enfants reparlent des montgolfières, exprimant leur souhait de les voir décoller le lendemain matin.

P7040674

Nous avons déjà réservé nos vols mais c’est une surprise. L’air de rien, nous leur proposons de demander au camping si nous pouvons profiter de la camionnette qui emmène les touristes à 4h du matin sur les sites de décollage. Ils sont ravis et prêts à se lever très tôt !! Du coup le lendemain ils ne sont pas surpris que nous puissions aller sur le lieu de décollage. Ils trouvent encore naturel d’être invités au petit déjeuner offert lors de la préparation des montgolfières. Ils sont fascinés de voir ses gros ballons, si proches les uns des autres, en train de prendre du volume, solidement amarrés par des câbles accrochés à des tracteurs.

P7040684

P7040686

P7040688

Mais quand notre chauffeur de camionnette, revient vers moi et me dit « your balloon… » la lumière se fait dans le cerveau de Nathan, en même temps que son visage s’illumine d’un fabuleux sourire : « ton ballon !! ton ballon !! ça veut dire qu’on va monter dedans !!! » Grand moment de bonheur pour les trois !!

P7040683

Et oui, on va monter dedans !! Du coup on va admirer la nôtre de plus près, d’autant qu’elle est en pleine chauffe !!!

P7040695

P7040701

Les nacelles sont énormes, séparées en 4 compartiments de 7 places, avec les pilotes placés au centre.

P7040706

Alors que ma tendance au vertige ne me rassurait pas, c’est en voyant les montgolfières autour de nous s’éloigner que je réalise que nous décollons, tout en douceur.

P7040728

Nous sommes comme une bulle de savon, légère, portée par la brise sans un faux mouvement. C’est juste magique !!! Le spectacle des montgolfières tout autour de nous est sublime dans les rayons du soleil levant ! Il y en a une centaine. Difficile d’imaginer qu’il y a un an elles étaient 3 à 4 fois plus nombreuses, jusqu’à l’accident mortel qui a fait revoir les normes de sécurité !!

P7040715

P7040742

P7040744

P7040748

Nos pilotes sont très vigilants, en particulier quand une montgolfière monte juste en dessous de nous, ce qui est particulièrement impressionnant ! Ils jettent alors un peu d’eau dessus pour prévenir les pilotes la dirigeant de notre présence.

P7040740

Nous survolons la vallée rose et les images se passent de commentaire, imaginez ce silence, cet espace et cette sensation de liberté infinie !!

P7040764

P7040769

P7040770

P7040777

P7040779

P7040786

P7040798

P7040802

P7040815

P7040818

P7040858

Les pilotes sont de véritables virtuoses, nous faisant frôler les cheminées de fées ; ce qui est d’autant plus délicat qu’il y a un laps de temps de plusieurs secondes entre le moment où ils réchauffent le gaz et où la montgolfière s’élève.

P7040830

P7040835

P7040861

Ils sont de plus très sympathiques et laissent les enfants « diriger » le ballon.

P7040876

P7040878

Puis c’est l’ascension vertigineuse à plus de 700 mètres de hauteur, où on se sent minuscule devant un tel spectacle !!

P7040885

P7040901

P7040903

Après une heure de balade nous apercevons l’équipe au sol qui nous fait de grands signes ; notre objectif : atterrir directement sur la remorque !

P7040920

P7040923

Mais nos pilotes ont décidé de prolonger la balade et nous remontons pour des minutes de bonheur supplémentaires, la voiture repartant à fond sur les pistes.

P7040932

P7040943

Nous serons rattrapés un peu plus loin et arrimés à de grosses cordes pour nous poser tout en douceur. Pas besoin d’utiliser les poignées et les ceintures ni de prendre la position de sécurité accroupis.

P7040952

Pendant que le ballon se dégonfle, c’est gâteau, pétillant et diplômes qui plaisent beaucoup à nos trois pilotes en herbe !!

P7040962

P7040981

P7040994

Il faut bien une journée de baignade et de sieste au camping pour se remettre de telles émotions et d’un réveil si matinal !!

En fin de journée nous allons visiter la ville souterraine de Kaymakli. Elle est bien plus spacieuse que celle d’Iran et pousse moins à la claustrophobie même si certains longs tunnels sont quand même impressionnants !

P7040999

P7041008

P7041014

P7041025

Là encore c’est surprenant d’imaginer toute une ville vivant dans ses conditions avec même les fouloirs à vin et les salons fermés par d’énormes portes en pierre !!!

P7041019

P7041020

P7041007

Pour le bivouac du soir nous retournons près d’Ürgüp, au milieu des vignes, là où il n’y a aucun signe de montgolfière matinale. Effectivement ce n’est pas un site utilisé d’habitude, enfin, ça c’est d’habitude… car ici, celui qui décide de tout c’est Éole, dieu du vent……

Catégories: TURQUIE | 1 Commentaire

140630 Invitation kurde et Ani

Au réveil, un petit-déjeuner de roi nous attend avec du lait chaud juste trait du matin, un vrai régal !!

P6300212

La matinée se passe entre bavardage et petite participation à la vie à la ferme pour les enfants.

P6300248

P6300226

P6300265

P6300195

Ils adorent rentrer les poulets dans leur abri ou admirer les petits poussins en train d’éclore.

P6300201

P6300198

P6300193

P6300197

P6300257

Et petite cerise sur le gâteau ; un des fils les emmène faire des tours de quad à toute allure dans la campagne environnante.

P6300215

P6300227

Le midi un délicieux repas est préparé rien que pour nous puisque seul le fils ainé qui travaille ne fait pas ramadan et se joint à nous. Au menu : soupe de lentilles, poulet et blé concassé délicatement parfumé.

P6300267

P6300269

Puis, après la leçon de DS à une mamie Birmane dans le bus au Myanmar, Nathan décide cette fois d’apprendre à jouer aux toupies bayblade à la mamie Kurde, et c’est à nouveau un franc succès !!

P6300252

P6300255

Nous reprendrons la route dans l’après-midi pour ne pas abuser de l’adorable hospitalité de nos hôtes, même si c’est dur de ne pas stopper plus longtemps!

P6300284

Nous traversons des paysages de montagne toujours splendides, parsemés de tas de tuiles de bouses de vaches séchées : comme chez nos hôtes, elles serviront de chauffage car l’hiver est rude dans ces montagnes.

P6300280

P6300230

P6300285

P6300290

P6300300

P6300303

P6300313

P6300319

En approchant d’Ani, un coucher de soleil incroyable nous accueille.

P7010328

P7010335

Nous dormons près des murailles de l’ancienne cité d’Ani, où Amélie Oudin nous avait parlé de loups qui hurlent la nuit.

P7010336

Nous n’aurons pas la chance de nous faire une nuit aussi mystique car aucun loup ne semble décidé à chanter pour nous. Par contre à 7 heures du matin, un jeune berger vient frapper à nos portes jusqu’à ce que nous soyons tous réveillés, pour obtenir des sous !! Autant dire que ce réveil impromptu ne nous rend pas des plus généreux !!

Nous irons ensuite nous balader dans l’ancienne ville vieille de 1000 ans. Il ne reste plus rien des habitations mais une mosquée et des églises sont encore debout.

P7010341

P7010351

P7010370

P7010383

P7010404

P7010394

P7010407

Les remparts protégeaient la ville du côté de la plaine, mais les autres côtés étaient encore mieux protégés grâce aux gorges qui séparent la Turquie de l’Arménie.

P7010350

P7010354

P7010355

P7010388

Le site est joli mais nous déçoit un peu en comparaison de ce que nous avons vu auparavant. Du coup nous décidons de reprendre la route car nous avons envie de profiter pleinement d’un autre lieu : la Cappadoce et nous avons la moitié de la Turquie à traverser. Nous roulerons pendant plus de 10 heures jusqu’au lendemain soir, ce qui ne nous empêchera pas de faire des pauses dans des paysages encore une fois magnifiques.

P7010423

P7010424

P7020430

P7020439

P7020450

Nous allons croiser deux types de contrôle de police sur la route : les faux dans la journée, avec voiture en carton équipée d’un panneau solaire pour faire marcher les gyrophares ; et les vrais la nuit, par de sympathiques policiers qui aiment bavarder avec nous et visiter le camping-car à la lampe torche alors que les enfants sont endormis dans leurs sièges !

P7020425

 

 

 

 

Catégories: TURQUIE | 1 Commentaire

140629 Dogubeyazit

Nous laissons le lac de Van pour remonter l’est de la Turquie le long de la frontière Arménienne en direction de Dogubeyazit et son château.

Nous faisons une délicieuse halte pour le gouter aux cascades de Muradiye Selalesi puis nous reprenons la route au milieu des champs de fleurs.

P6280007 - Copie

P6280008 - Copie

P6280012 - Copie

P6280030 - Copie

Et tout à coup, les champs sont brutalement interrompus pas des étendues infinies de pierres noires hérissées en longues coulées. Nous n’avons forcément qu’une envie : y plonger !

P6280027 - Copie

P6280039

P6280047

P6280052

P6280057

Jean nous explique qu’il s’agit de roches volcaniques crachées par le volcan qu’on aperçoit au loin. Le cratère a dû exploser et il n’en reste que les bords qui forment 2 petits monts. Les pierres s’étendent sur des kilomètres.

P6280066

P6280059

Celles qui ont refroidi le plus rapidement ont une forme arrondie et encore des bulles de gaz rares emprisonnés.

P6280041

P6280024 - Copie

P6280072

Celles qui ont refroidi plus lentement forment des cubes.

P6280077

Et forcément on récolte de nouvelles pierres !! Celui qui devine le nombre de kilos de pierres que nous avons collectées depuis que nous sommes partis gagne un gros pot de caramel au beurre salé à notre retour !!!

Nous reprenons la route dans un coucher de soleil qui électrise le ciel !

P6290090

Et au détour d’un virage, se dévoile majestueux, le mont Ararat du haut de ses 5137 mètres, couvert de neiges éternelles.

P6290096

P6290104

P6290109

P6290108

Le spectacle est tellement beau qu’on fait une halte pour la nuit pour en profiter encore le lendemain matin. Et quelle surprise de découvrir quand on sort du camping-car que notre bivouac est au milieu d’un champ de …pierres ponce !! Tiens, bizarre, le camping-car s’alourdit encore !!!!

P6290001

Le lendemain nous arrivons à Dogubeyazit. Dans le village nous repérons un duo gagnant : une laverie juste à côté d’un coiffeur pour homme ; de quoi régler 2 urgences !!

Nous visitons le château d’Isak Pasa, du nom d’un gouverneur Ottoman qui le fit construire au 18e siècle. Perché au milieu des rochers, il surplombe la vallée sur laquelle la vue est imprenable.

P6290009

P6290010

P6290130

P6290133

P6290104

 

P6290033

L’intérieur est décoré de fines sculptures, avec sa mosquée et surtout son harem tout en finesse.

P6290098

P6290078

P6290090

P6290049

P6290024

P6290021

P6290020

Partout des prières sont gravées sur les murs, implorant Allah de protéger ce palais et ses habitants.

P6290051

P6290054

Nous repartons en fin d’après-midi en direction d’Ani. A la sortie de la ville, on voit 2 jeunes auto-stoppeuses européennes. Elles sont allemandes, s’appellent Eva et Hélène et doivent rejoindre un petit village dans la montagne nommé Aydinkavak. Eva a en effet vécu un an à Istanbul et elles rejoignent la famille d’un de ses anciens camarades de classe. En plus de très bien parlé français et allemand toutes les 2, Eva parle turc et Hélène roumain !!

Nous proposons de les rapprocher de leur but, avec toujours le mont Ararat en toile de fond.

P6290157

P6290151

En passant aux environs de Tuzluca nous traversons des paysages somptueux de montagnes aux dégradés de rouge et nous pensons nous y arrêter pour bivouaquer pour la nuit, d’autant plus que la route vers Ani se sépare à cet endroit de celle pour Aydinkavak.

P6290166

P6300170

P6300172

Mais voilà, il est presque 19 heures, la nuit commence à tomber, et en cette période de Ramadan tout le monde est chez soi à préparer le dîner et il n’y a plus une seule voiture sur la route. Du coup nous proposons aux filles de les emmener jusqu’au bout et on reprend la route au son de leurs jolies voix et de leur yukulélé.

P6300180

P6300176

Quand nous arrivons chez leurs amis, nous sommes nous aussi accueillis chaleureusement avec une délicieuse soupe à base de yaourt et de riz, et du fromage fait maison. Ils nous proposent de dormir dans leur jardin.

Catégories: TURQUIE | 2 Commentaires

140627 Lac de Van

Nous allons nous poser tranquillement au bord du lac Van, le plus grand lac de Turquie qui serait né de l’obstruction des rivières par l’éruption du volcan qui nous voyons au loin.

P6260734

P6260738

P6270064

P6270050

Qu’il est bon de prendre son temps au bord de ses eaux transparentes, pour se remettre du stress du passage de la frontière et de la tristesse de notre « au revoir » à l’Iran, Ehsan et Elham.

Nous trouvons un bivouac parfait au bout d’une petite péninsule. Le soir quelques hommes sympathiques viennent faire un plongeon après le travail puis nous y sommes seuls au monde ! Les enfants s’amusent à nager jusqu’aux rochers alentours qu’ils ont nommés : le rocher du dromadaire, des 3 goélands… mais l’eau est froide et très alcaline, ce qui demande bien plus d’efforts que d’habitude pour revenir !

P6270742

P6270786

P6270099

P6280103

P6280106

Nous allons également passer un après-midi sur l’île d’Akdamar. Son nom provient d’une vieille légende de 500 ans. La princesse Tamara vivait sur cette île et était secrètement amoureuse d’un roturier vivant sur la côte. Tous les soirs elle allumait des feux du haut de l’église arménienne située sur l’île afin d’indiquer son chemin à son amoureux qui la rejoignait à la nage et repartait au petit matin par le même chemin. Le roi découvrant le stratagème éteignit les lumières un soir et le pauvre jeune homme ne retrouva pas son chemin et finit par se noyer en appelant sa belle : Ak !! Tamara !! (Oh !! Tamara !!)

L’île est un écrin pour un joyau arménien : une petite église orthodoxe avec cependant des nuances : la croix arménienne a la forme de la croix orthodoxe mais la branche du bas plus longue comme pour nous.

P6270003

P6270005

P6270009

P6270081

P6270047

P6270086

L’église date du 11e siècle et a donc encore des toits voutés. Cela sera ensuite interdit par l’église arménienne à partir du 17e siècle, les voutes ressemblant trop à l’architecture des mosquées.

A l’intérieur de l’église le mur est recouvert de peintures détériorées par les siècles, d’autant plus qu’à l’inverse de fresques créées pour durées, elles ont été peintes sur enduit sec et non sur enduit frais. Elles représentent les patriarches arméniens ou des scènes de la vie du Christ.

P6270024

P6270026

Le dôme central était  priori recouvert d’une peinture de Jésus, les 8 fenêtres autour représentant les 8 apôtres auxquels croient l’église arménienne qui ne croit ni en Judas, ni en Matthieu, Paul et Pierre.

P6270030

Sur le côté un tombeau surélevé : c’est la tombe d’un patriarche de l’église qui a été enterré dignement, c’est-à-dire assis sur son trône avec ses plus beaux vêtements !

P6270033

De nombreuses sculptures ornent les murs extérieurs : des moutons en grand nombre puisque Jésus est le berger des Chrétiens ; des personnages bibliques comme Adam et Eve, ou David et Goliath.

P6270087

P6270039

Les Arméniens vénèrent également beaucoup Saint Georges que l’on peut voir terrassant un serpent car c’est lui qui a amené le christianisme dans la région.

P6270029

On peut aussi voir la Vierge à l’enfant ou la scène du massacre des innocents ou Jésus sauve les enfants (en les attrapant par les cheveux !!).

P6270043

P6270046

Mais d’autres figures sont encore plus surprenantes : Jésus dans la position du Bouddha, sous l’influence de courants bouddhiques venus de l’est, ou encore des créatures mythiques issues des croyances locales comme le monstre du lac de Van attrapant les pauvres marins ou le sphinx.

P6270034

P6270045

Une fleur dans une roue est signe de perfection et les ronds à ses extrémités sont signes de vie éternelle, comme sur la croix arménienne.

P6270041

Quand on grimpe la colline la vue sur l’église, le lac et les montagnes en arrière-plan est vraiment bucolique, on se croirait presque dans des alpages suisses !

P6270072

P6270074

P6270075

Puis c’est le retour sur notre presqu’île où on ne se lasse pas des couchers de soleil.

P6270095

P6270752

P6270748

 

 

 

 

 

 

 

 

Catégories: TURQUIE | 2 Commentaires

140625 La vallée d’Aras

Comme nous sommes tombés amoureux des paysages iraniens, nous décidons de finir notre séjour dans ce fabuleux pays par la vallée d’Aras, près de Jolfa, aux confins de la frontière avec l’Azerbaïdjan. Ici la zone est sécurisée et nous serons obligés de dormir à l’entrée de la vallée, près du poste militaire très calme !

Encore une fois, nous ne serons pas déçus par les paysages que nous traversons qui sont tout simplement époustouflants !!

P6250709

P6250703

P6250596

P6250601

P6250609

Ils nous conduisent au monastère arménien de Saint Stéphane.

P6250642

P6250680

P6250633

L’église fut construite en l’honneur du premier martyr chrétien mort lapidé. La construction du monastère pourrait dater du 1er siècle, lorsque l’un des 12 apôtres, Saint Bartholomé, vint prêcher dans la région.

P6250624

Alors qu’il ne reste plus grand-chose des décorations intérieures les murs extérieurs sont richement ornés de sculptures et de croix arméniennes.

P6250625

P6250631

P6250623

P6250618

P6250629

L’enceinte du monastère contenait 7 tours et reste impressionnante quand on grimpe un peu les collines alentour.

P6250668

P6250661

On comprend qu’un tel cadre ait été choisi pour la méditation et le recueillement !!

P6250662

Nous profitons de ce cadre enchanteur pour manger de délicieuses truites grillées au restaurant tout proche. Et après les cigares du Myanmar tout le monde essaie la chicha iranienne. On espère que nos discours anti-tabac seront toujours crédibles après ça!

P6250681

P6250684

P6250702

P6250688

P6250693

Mais notre séjour iranien se termine et il faut prendre la route de la frontière turque et… de la France !!

Nous ne pourrons traverser la frontière qu’au matin. Les douaniers iraniens cherchent surtout à savoir combien de gasoil nous transportons pour nous faire payer les taxes ! Jean leur fait croire que notre réservoir ne fait que 50 litres, ce qui nous vaudra quand même une taxe de 50 euros !! Heureusement Jean arrive à faire diversion quand un des douaniers est sur le point de découvrir nos jerricans planqués sous le camping-car ! Nous arrivons quand même à passer nos 120 litres en plus du plein de 80 litres ! De quoi tenir un peu en Turquie où le litre est à 1 euro 60 au lieu de 10 centimes !! On va vraiment regretter l’Iran sur tous les plans !!

L’accueil des douaniers turcs est chaleureux et l’un d’eux me fait tout de suite signe d’enlever mon voile en me disant que la Turquie c’est « free » ! Bizarrement je me sens toute nue au début !!

Il faut quand même passer par la police anti-drogue et c’est la première fois que le camping-car est fouillé à fond ! Il faut même que je dévisse le double fond du coffre où les cours du CNED sont rangés. Le douanier est un peu confus du désordre occasionné surtout quand il découvre que nous n’y cachons que nos pièces de mécanique pour le camping-car !!

Mais ça y est, la dernière frontière difficile est derrière nous ; à nous les grands espaces de l’est de la Turquie !!

Catégories: IRAN | 1 Commentaire